Communiqués

Fonctionnaire, Manager ou citoyen ?

Anicet Le Pors (Ancien Ministre de la fonction publique) évoque la loi de transformation de la Fonction Publique passée hier 27 mars 2019 en Conseil des Ministres et répond aux questions de la FSU.

« Emmanuel Macron a décidé de s’en prendre aux salariés sous statuts, que ceux-ci soient réglementaires ou législatifs. Il a notamment stigmatisé au cours de la campagne présidentielle le statut général des fonctionnaires, le jugeant « inapproprié ». Arrivé à la tête de l’État il a d’abord parachevé la réforme du code du travail entreprise sous le quinquennat de François Hollande imposant comme référence sociale majeure le contrat individuel de droit privé négocié de gré à gré tout en bas de la hiérarchie des normes. Restait alors à en généraliser l’application, dans le privé comme dans le public. Il y avait des précédents (La Poste, France Télécom), mais le président de la République a choisi d’entreprendre sa croisade néolibérale par la réforme de la SNCF pour supprimer le statut des cheminots au sein d’un service public dégradé. La route était libre alors pour une réforme de la fonction publique concernant un cinquième de la population active du pays… »

Que prévoit le projet de loi ?

Les mesures principales en une page
Les mesures et leurs enjeux au conseil départemental de l’Hérault

Manifestation départementale contre le projet de loi de destruction de la Fonction Publique le jeudi 9 mai 2019, bloquez la date !