Divers

La Protection de l’enfance en crise ?

Au-delà d’une médiatisation « spectaculaire » des difficultés que rencontrent les acteurs de la protection de l’enfance la section FSU du conseil départemental de l’Hérault tente de faire le pas de côté nécessaire à la compréhension du contexte actuel et des enjeux en matière de protection de l’enfance.

A n’en point douter, la Protection de l’Enfance est une compétence régalienne des départements. Il n’empêche qu’elle subit de nombreux coups de butoirs, certes du fait de contraintes budgétaires, mais aussi de la confrontation entre Etat et Départements.

Car s’il s’agit si c’est bien une compétence obligatoire, l’accès au dispositif de protection n’est pas un droit systématique, contrairement au RSA, à l’APA ou la PCH. L’admission à l’aide sociale à l’enfance reste dépendante d’une évaluation sociale et éducative de la situation du mineur et de sa famille, mais aussi très directement d’une décision individuelle du Président du Conseil départemental ou de son délégataire.

De ce fait, dans cette période particulière de pressions budgétaires que vivent les départements, la politique de l’enfance, tant dans ses volets de protection administrative que judiciaire, subit des vents contraires.

Cet article est extrait de la revue syndicale de la section FSU du conseil départemental de l’Hérault que vous pouvez lire dans son intégralité ici