Audrey ADAM a payé de sa vie son engagement au service de l’intérêt général

Le mercredi 12 mai 2021, Audrey Adam, Conseillère en Economie Sociale et Familiale (CESF) du Conseil départemental de l’Aube est décédée dans l’exercice de ses fonctions, vraisemblablement tuée lors d’une visite à domicile.

Cette collègue travaillait à l’accompagnement spécifique des personnes âgées en difficulté.

Personne ne devrait mourir en effectuant son métier. Ce drame vient mettre la focale sur des métiers du social souvent peu reconnus et invisibilisés.

Les travailleurs sociaux assurent des missions d’intérêt général auprès des populations fragiles, précarisées, isolées. Les actions accomplies au quotidien ne sont pas mises avant dans les médias mais sont pourtant essentielles à la cohésion sociale.

La FSU Territoriale réitère avec force leurs demandes auprès du gouvernement, pour le renforcement des services publics chargés du travail social à travers l’attribution de moyens concrets, nécessaires à la mise en œuvre des politiques sociales.

Aujourd’hui nous tenons à apporter avant tout notre soutien aux proches et aux collègues de cette professionnelle.

C’est aujourd’hui toute la communauté du travail social qui attend un geste fort du gouvernement pour rendre hommage à notre collègue. Aussi la FSU a envoyé un courrier en ce sens au Président et aux membres du gouvernement. Les camarades siégeant pour la FSU au Haut Conseil du Travail Social, instance de concertation placée auprès du ministère de la santé, y sont intervenus pour exiger qu’à minima un hommage institutionnel lui soit rendu.

Lettre ouverte de la FSU au nom des travailleuses sociales et travailleurs sociaux

« Monsieur le Président de la République,

Monsieur le Premier Ministre,

Mesdames et Messieurs les membres du Gouvernement,

Le mercredi 12 mai 2021, Audrey ADAM, Conseillère en économie sociale et familiale du Conseil départemental de l’Aube est décédée dans l’exercice de ses fonctions, tuée lors d’une visite à domicile dans le cadre d’un accompagnement professionnel personnalisé.

Après les meurtres de Jacques Gasztowtt éducateur spécialisé en protection de l’enfance à Nantes en 2015, de Marina Fuseau éducatrice spécialisée dans un centre d’hébergement à Poitiers en 2017 ou encore de Cyril Pierreval, chef de service d’un centre d’accueil à Pau le 17 février dernier, ce nouveau drame a sidéré l’ensemble des professionnel.les du champ du travail social.

Personne ne devrait mourir en effectuant son métier. Audrey ADAM intervenait dans le cadre de missions de services publics, pourtant ce meurtre n’a pas eu d’écho particulier dans les médias nationaux et le gouvernement ne s’en est pas ému publiquement.

L’absence de réactions des pouvoirs publics nationaux et de la représentation nationale a choqué le secteur. C’est une nouvelle démonstration du peu de considération et d’intérêt dévolu à ce champ professionnel…. »

Lire la suite de la lettre ouverte

Signez ici la pétition pour le soutien et la reconnaissance des travailleurs sociaux

Marche blanche pour Audrey ADAM

Une marche blanche est organisée samedi 22 mai à MERGEY (10) lieu de résidence d’Audrey ADAM, conseillère en économie sociale et familiale tuée dans l’exercice de ses fonctions. Le rendez-vous est donné à 10h45, Salle polyvalente – 92 rue du Général de Gaulles – 10600 MERGEY

La FSU appelle à participer à cette marche. Elle continue de demander qu’un hommage national soit rendu à cette agente publique qui a payé de sa vie son engagement au service de l’intérêt général.