Conseil départemental de l’Hérault

Télétravail, travail à distance, ASA…

Nous en sommes donc au troisième confinement et celui-ci amène quelques particularités qu’il convient d’éclaircir au-delà de la FAQ éditée par la DGAFP que vous trouverez aussi sur notre site.

Mercredi dernier l’allocution du Président de la République a proposé un « variant » au télétravail : le télétravail en mode « garde d’enfant » : vous l’aurez compris, celui qui s’exécute y compris avec les enfants au domicile.

En effet la condition singulière pour percevoir le chômage partiel (dans le privé) et donc vraisemblablement l’ASA pour le service public, c’est que la non scolarisation des enfants et leur présence au domicile n’est plus un motif suffisant pour stopper le travail à partir du moment où vos missions sont « télétravaillables ». Dans le mail du 2 avril du DGS, ce dernier nous le confirme pour l’ASA.

Cette semaine, les agents de notre collectivité expérimentent donc le « télétravail en mode dégradé ». Quelques précisions s’imposent au regard des sollicitations d’agents adressées à notre organisation syndicale.