Conseil départemental de l’Hérault

CHSCT et Comité Technique du 23 novembre : la FSU a voté pour le nouveau règlement de télétravail

Celles et ceux qui suivent attentivement la FSU depuis sa création en 2016 savent que le sujet télétravail était largement plébiscité par notre syndicat et les agent-es qui le composent, au point d’en faire un sujet majeur de nos revendications lors des élections professionnelles de décembre 2018. Certes l’occasion de développer massivement le télétravail nous a été donnée dans les circonstances malheureuses de la Covid-19 et malgré ce contexte il nous fallait nous en saisir. Le règlement de télétravail présenté par l’administration, travaillé dans la précipitation, n’est pas celui que nous souhaitions. Il présente en effet un grand nombre de lacunes qui très rapidement mettront en difficultés tant les agents que leur encadrement.

 Un travail au pas de course avec quelques résultats…

Nous pouvons considérer qu’entre la version initiale et celle transmise pour avis au CT et au CHSCT, des modifications et des avancées parfois significatives, que nous avons portées pour certaines, sont apparues. On peut retenir par exemple que le comité de suivi devra s’assurer de l’égalité de traitement entre les directions pour des activités ou des missions similaires. En effet, au travers de ce règlement le risque est conséquent de voir accorder des autorisations de jours de télétravail différentes selon les services alors que des agents exercent les mêmes missions, y compris dans les mêmes directions. A noter aussi que, même si cela ne figure pas dans le règlement, ce qui était notre souhait initial, l’administration s’est engagée à mettre en oeuvre la proposition FSU d’une élaboration d’un guide du télétravail répondant aussi bien aux règles élémentaires du travail à distance mais aussi à l’installation, aux gestes et postures, au droit à la déconnexion, etc.

Enfin, si nous n’avons pas pu obtenir l’impossibilité d’un télétravail avec des outils numériques personnels au regard des risques supportés par les agent-es nous avons pu convaincre l’administration que cela ne pouvait leur être imposé.

 Pour autant de nombreux points présents dans le règlement voté restent problématiques… 

Lire le dossier complet consacré au télétravail ici