Communiqués

LE 25 NOVEMBRE, LA FSU ENGAGEE POUR LA JOURNEE CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES.

 « Accentués depuis le déconfinement, les choix du gouvernement en matière de politique générale, sociale, écologique et économique risquent fort de renforcer les inégalités entre les femmes et les hommes. Lors du remaniement ministériel, le gouvernement a lancé une offensive contre toutes les femmes en nommant G. Darmanin à l’intérieur, pourtant accusé de viol, et E. Dupont-Moretti au poste de garde des sceaux – connu pour ses positions résolument antiféministes. Au-delà de la provocation, le signal envoyé est grave car ils président deux institutions clés dans le parcours des femmes victimes de violences.

Sur ce dossier violences faites aux femmes, le rapport du sénat concernant le financement des actions visant l’éradication des violences sexistes et sexuelles (VSS) est lui aussi emblématique. La tromperie sur l’augmentation présumée du budget dédié au ministère Droits des femmes, que la FSU avait dénoncé, a été officiellement mise à jour. En cette période de d’élaboration du budget 2021, la FSU, au côté des organisations féministes continue d’exiger 2 milliards d’euros pour lutter contre les VSS et un fléchage précis des chapitres afin de financer véritablement l’axe 5 de l’accord égalité dans la fonction publique… »

 

Lire aussi « Couvrez ce sein que je ne saurais voir ! » ici

Lire ici l’appel unitaire pour la journée internationale de lutte contre les violences sexistes et sexuelles