Communiqués

Des éléments de langage pour mieux manipuler…

« De toute façon j’aurai pas de retraite… », « Ouf moi je suis né-e avant 1975… je ne suis pas concerné-e… » :

 « Combien de fois avons-nous entendu des jeunes (et moins jeunes) collègues de la collectivité dire « oh moi de toute manière, à l’âge que j’ai, je n’aurai pas de retraite, alors bon je ne me sens pas trop concerné… ». Ah bon ? Ils ont donc prévus de mourir sur leur lieu de travail ou de vivre de mendicité une fois arrivés à l’âge où leur employeur les remerciera des bons, loyaux et peu couteux services qu’ils auront rendus ? Considèrent-ils que la partie de salaire socialisé qu’ils perçoivent chaque mois (appelées cotisations) ne doit jamais leur être restituée sous une autre forme (maladie, vieillesse, retraite, etc.) ? Alors que la plupart d’entres-nous éprouvent de grandes difficultés à s’acquitter de nos charges, loyers, crédits habitations et voitures pouvons-nous penser sérieusement que nous sommes en capacité de faire face à une capitalisation de ce qui constituerait tout ou partie de notre retraite ? (épargne retraite, capitalisation, etc.).

 Derrière ces discours potaches, aussi naïfs que dépourvus de sens, c’est de l’abandon de tout ce qui fait communauté et solidarité, au travers de la protection sociale, que nous rejetons.

 L’autre affirmation relève plus de l’élément de langage martelé par les pseudos experts des chaines infos : les retraités actuels et celles et ceux né-es avant 1963 (1975 depuis hier…) ne seraient pas concerné-es… »

Lire la suite ici

 

Cet article est extrait de Comprendre & Agir #8 la revue numérique de la FSU du conseil départemental de l’Hérault que vous pouvez retrouver en intégralité ici

Toutes et tous en grève le 12 décembre

Manifestation départementale

à Montpellier (14h00 – Place Zeus)

à Béziers (10h30 – Bourse du travail)