Communiqués

La FSU engagée contre les violences faites aux femmes

 La FSU Territoriale de l’Hérault soutient l’initiative de #NousToutes et la marche contre les violences sexistes et sexuelles le 23 novembre 2019

Lutter contre les violences faites aux femmes est un enjeu fort d’égalité. S’engager pour l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, c’est identifier l’ensemble des phénomènes et des dispositifs qui fabriquent les inégalités et revendiquer des mesures ambitieuses pour les éradiquer. Et Les violences faites aux femmes nécessitent la mobilisation de tous les acteurs. Il est indispensable et urgent de se doter de politiques volontaristes, d’un budget à la hauteur de cet enjeu et d’agir à tous les niveaux : à l’école, au travail, dans l’espace public… Car c’est en considérant les violences faites aux femmes dans leur globalité et leur continuum que nous construirons ensemble une société plus égalitaire, plus solidaire et plus démocratique.

Les mobilisations et notre détermination paient !

Alors que les associations et les organisations syndicales dénoncent depuis longtemps les violences faites aux femmes, les mobilisations récentes, comme celles de MeToo, ont permis de rendre visible l’étendue de ces violences et de faire bouger les lignes.

Les actions organisées sur l’ensemble du territoire ont obligé le gouvernement à s’exprimer en annonçant que les droits des femmes seraient une grande cause nationale.

Quelles solutions ?

Pour éradiquer les féminicides, il faut :

• un grand plan de détection des violences,

• que les plaintes de victimes soient saisies et suivies de faits,

• que la justice bénéficie de moyens et de personnels formés pour que les ordonnances de protection et que les téléphones d’urgence soient attribués,

• des places d’hébergement d’urgence et des logements,

• des subventions revalorisées aux associations qui agissent contre les violences faites aux femmes.

La FSU avec ses militant·es est engagée depuis longtemps pour l’égalité et contre les violences faites aux femmes : par des formations internes, des publications (notamment le livret sur les violences disponible sur le site de la FSU), par des stages (stage Femmes FSU, Journées intersyndicales…). Dans les mobilisations, elle s’engage avec les collectifs féministes, en particulier avec #NousToutes, pour la journée du 25 novembre. Elle porte aussi les revendications individuelles et collectives des personnels dans toutes les instances ministérielles et à tous les niveaux. La FSU restera vigilante pour que le protocole « Egalité professionnelle entre femmes et hommes dans la Fonction Publique », en particulier son axe 5, soit décliné dans tous les ministères et à tous les niveaux. Elle veillera à ce que les mesures décidées dans les plans d’actions bénéficient de moyens importants pour concrétiser les actes.

La FSU Territoriale soutient et participe à la marche contre les violences sexistes et sexuelles organisée par #NousToutes34 à Montpellier le samedi 23 Novembre à 12h place de l’Europe à Montpellier