Conseil départemental de l’Hérault

DU RESPECT POUR LES FORESTIERS – SAPEURS

« Depuis 1976 les Forestiers – Sapeurs du département font un travail autant remarquable qu’indispensable au regard des résultats obtenus sur la baisse très importante du nombre de départs de feu, comme dans leur capacité à circonscrire rapidement ces derniers. Pourtant le service Forestiers-Sapeurs a rencontré de nombreuses difficultés pour se faire une place dans la DFCI aux côtés du SDIS. Si leur utilité n’est plus à démontrer, elle est pourtant périodiquement remise en cause par des déclarations autocratiques bien éloignées de l’engagement professionnel des Forestiers-Sapeurs comme des pompiers

 

Un peu d’histoire…

Les Foresties-Sapeurs ont une place atypique dans la collectivité, tant dans l’originalité de leurs missions que dans  la particularité de leur organisation. Ce corps professionnel doit son existence aux nombreux feux de forêts qui touchent le sud de la France dans les années 1970 et qui ravagent des zones géographiques importantes. Les pouvoirs publics et collectivités concernées créent le corps des Forestiers-Sapeurs en 1976 afin d’entretenir les massifs en hiver et prévenir, surveiller et détecter les feux de forêts en saison estivale. Ils sont aussi très souvent les premiers à intervenir avant l’arrivée des pompiers. Le département de l’Hérault, comme 6 autres départements en France, emploie des Forestiers-Sapeurs, une centaine d’agents sont déployés sur l’ensemble du territoire héraultais…… »

Lire la suite de cet article à la page 16 de la Revu FSU du conseil départemental en cliquant ici

Depuis la collectivité a communiqué dans le journal de l’Hérault (ici en page 19) et le Président nous a assuré de son soutien plein et entier du corps des forestiers-sapeurs :
Lire la réponse du Président du conseil départemental à notre interpellation ici : DFCI – Réponse du Président – juin 2018